Rechercher
  • Christel Froidevaux

Nanoparticules dans l'alimentation

Depuis une trentaine d'années, des nanoparticules sont utilisées dans l'industrie, notamment agroalimentaire. L'Anses (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l'Alimentation) vient de réaliser une étude afin de recenser leurs principaux usages dans ce domaine (amélioration de l'aspect, qualité de conditionnement, vocation nutritive...) Elle regrette que l'obligation d'identification et de traçabilité des nanomatériaux qui s'invitent dans nos assiettes soit encore peu appliquée par les industriels. Et propose de développer une évaluation du risque nanospécifique, dont les résultats sont attendus d'ici début 2021. En attendant, il serait prudent de faire un usage modéré des produits les plus concernés par l'introduction de nanoparticules, qui sont : "le lait infantile (25,6%), les confiseries (15,6%), les céréales du petit déjeuner (14,8%), les barres céréalières (12,9%), les viennoiseries et desserts surgelés (10,9%)." Plus d'informations :

  • article de l'Anses

  • communiqué de presse de l'association Agir pour l'Environnement (qui regrette que ces substances aient été introduites massivement, avant qu'on ne sache les mesurer et les évaluer...)

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now