Rechercher
  • Christel Froidevaux

Influence du sucre sur la dépression

Si les effets secondaires d'un excès de sucre sur la santé physique sont bien connus (risques d'obésité, diabète, "foie gras"...), il serait temps de prendre conscience de son impact sur la santé psycho-émotionnelle.


Des chercheurs américains se sont récemment penchés sur la question. Ils ont notamment mis en évidence l'impact négatif du sucre sur :

  • l'inflammation ("Nous savons que les hormones inflammatoires peuvent directement entraîner un état de dépression sévère dans le cerveau. Ainsi, un cerveau enflammé est typiquement un cerveau déprimé. Et les sucres ajoutés ont un effet pro-inflammatoire sur le corps et le cerveau.")

  • le microbiote ("L'impact du sucre sur le microbiote est aussi un facteur potentiel de dépression.")


L'hiver serait donc une période particulièrement à risque pour nos humeurs : du fait du manque de lumière, mais également à cause de toutes les sucreries auxquelles la période des fêtes nous expose ! Sucreries qui peuvent sembler d'autant plus tentantes que, dans un premier temps, elles nous apaisent - mais peut ensuite s'installer "un effet paradoxal et pernicieux à long terme : celui d'abaisser l'humeur, réduire le bien-être, augmenter l'inflammation".


Réduire ses apports en sucre est une façon simple d'améliorer globalement sa santé. Mais simple ne veut pas dire facile car, rappelons-le, le sucre agit comme une drogue !...


Si vous rencontrez des difficultés à modifier vos habitudes alimentaires, pensez à prendre conseil auprès de votre naturopathe.



Plus d'informations :

- The depressogenic potential of added dietary sugars, in Medical Hypotheses, janvier 2020 (en anglais).

- L'article est résumé et commenté sur le site Psychomédia (en français).

- Voir aussi un précédent article sur ce blog : Sucres ajoutés : ils sont partout...

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now